Archives par mot-clé : revue

La « libération » des camps de concentration et d’extermination nazis : Appel à contribution

En jeu-FMDA la veille des commémorations du 70e anniversaire de la libération des camps nazis, la Fondation pour la mémoire de la déportation lance un appel à contribution pour sa revue En jeu – Histoire et mémoires vivantes. Il s’agit de réinterroger la notion de « libération » sous l’angle tant des événements que de leurs représentations.

Les propositions de contribution sont à envoyer à la rédaction du journal au plus tard le 30 avril 2014 à l’adresse mail suivante : revue.en.jeu@gmail.com. Elles doivent se composer de : nom et prénom, qualités de l’auteur ; le titre de la contribution et un argumentaire d’une quinzaine de lignes accompagné d’une courte bibliographie. La réponse de la rédaction sera donnée le 15 mai 2014. Les contributions retenues seront à remettre le 1er octobre 2014 au plus tard (maximum 30 000 signes, espaces et notes compris).

Résumé de l’appel à contribution

Dans un Reich en décomposition, la « libération » des camps de concentration et d’extermination nazis n’est pas intervenue comme un événement temporel unique, mais emprunta des voies et des processus différents, échelonnés dans le temps et l’espace et dictés par les circonstances locales et la guerre en cours. Évacuations et libérations se conjuguèrent dans un contexte d’ambiguïté des ordres et des hiérarchies, où les initiatives criminelles et l’effacement des preuves furent une constante, au milieu d’une population allemande agressive, terrorisée par le parti nazi et inquiète de la proximité potentiellement menaçante de ces détenus faméliques et malades. De leur côté, les détenus, pressentant le dénouement imminent, tentaient de survivre et s’organisaient clandestinement. Ils n’échappèrent pas ponctuellement à des règlements de compte. Les conditions de leur retour furent liées au déroulement des combats, aux décisions des autorités militaires libératrices et fonction des bouleversements géopolitiques intervenus en Europe. Au-delà d’aspects événementiels souvent mal compris ou interprétés, il convient de s’interroger sur leur mise en récit et sur les représentations que les uns et les autres entendirent donner des événements.

Voir l’intégralité de l’appel à contribution sur le site de Fabula

New Jewish Museums in post-Communist Europe : Appel à contribution (revue)

Les chercheurs Barbara Kirshenblatt-Gimblett (professeur à NYU et également « Program Director » pour l’exposition permanente du Musée d’Histoire des Juifs polonais à Varsovie) et Olga Gershenson (professeur à l’Université de Massachussetts-Amherst) lancent un appel à contribution pour un numéro spécial sur les nouveaux musées juifs dans l’Europe post-communiste. Elles espèrent notamment y inclure des articles concernant la Russie, l’Ukraine, la Hongrie, la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, la Moldavie, l’Allemagne de l’Est.  Les sujets attendus sont détaillés dans l’appel à contribution cité ci-dessous.

Les propositions d’articles (titre, résumé, biographie de l’auteur – le tout en anglais) sont à envoyer avant le 30 mars 2014 ; puis les articles seront à rendre pour janvier 2015.

Call for Paper

 

Post-Communist Eastern Europe is experiencing a museum boom, and Jewish museums and Holocaust memorials are among them. The Jewish Museum and Tolerance Center in Moscow and Museum of the History of Polish Jews in Warsaw are prime examples of this trend, but there are many others. For decades, the subject of the Holocaust, and Jewish history in general, were largely off-limits in the Eastern bloc. With the disintegration of the Soviet Union and fall of the Berlin Wall, there is a revival of Jewish culture and institutions in Eastern Europe and growing interest in Jewish subjects on the part of non-Jews, paradoxically, in the near absence of Jews. New museums and memorials are part of this trend.

Some of these new museum projects are ambitious. They may be financed at a level of millions of dollars, from both private and public funds. They may be initiated and supported by local and international Jewish communities, as well as by local authorities. They often engage both local and international academics and exhibition designers. Their core exhibitions may present the full sweep of Jewish history in a given place, including the Holocaust and postwar period. They may start from a collection of objects or, in the newest and largest examples, create multimedia narrative exhibitions.

In light of these new developments, we invite submissions to this special issue on Jewish museums in post-Communist Europe that explore the place and meanings of such museums in Russia, Ukraine, Hungary, Poland, Czech Republic, Romania, Moldova, East Germany, and beyond. Possible topics include:

  • Museums as agents of transformation in post-Communist societies, including their role in national narratives and civil society. What exactly constitutes a Jewish museum in post-Communist Europe? How do Jewish museums respond to the opportunities and challenges of the post-Communist period?
  • Evolution and transformation of Jewish museums that existed before and after World War II. What is their relationship to « new generation » museums and exhibitions?
  • Issues and debates regarding the relationship of the Jewish historical narrative to wider local, national, and international narratives in a museum’s exhibition. What is highlighted and what omitted? How does the exhibition deal with competing narratives? Who are the victims, the perpetrators, the heroes? Who tells the story for whom and who is in control of the narrative?
  • Relationship of Jewish museums to Holocaust history, memory, memorials, and commemoration. What does it mean to create Jewish museums, as opposed to Holocaust museums, memorials, and tolerance centers, particularly in the post-war, post-genocide, post-Communist era?
  • Issues of reception, including controversies and reactions in local Jewish communities, national and international media, and on the part of visitors and general public.
  • Jewish museums and their stakeholders – city, state, donors, Jewish communities (local, national, international), and audiences (local, Jewish, and international).
  • Poetics and politics of exhibitions – old and new approaches to exhibitions and their responsibility to those whose story they tell.
  • Collections: how they were formed, to whom the objects belong, and how museums deal with issues of provenance and restitution.
  • Museum architecture and location – site specificity, new architecture, adaptation of pre-existing buildings, with or without a connection to Jewish history.
  • Relation of Jewish museums to networks of Jewish heritage sites and routes linked to religious pilgrimage, Holocaust commemoration, and genealogical quests.

To initiate submission, please send a proposal, consisting of title, abstract, and author’s bio to the editors at brayndl@gmail.com and at gershenson@judnea.umass.edu  Proposal must be received via email no later than March 30, 2014. Approved proposals will advance to the next stage and will be expected to be submitted as completed articles in January, 2015. We encourage prospective authors to contact the editors with questions about submissions.

This special issue will also include book reviews on related subjects. Call for book reviews will be circulated separately.

 

Présentation originale de cet appel à contribution à retrouver sur h-net.

Nouveau numéro de la revue Südosteuropäische Hefte – consacré à l’antisémitisme en Europe du Sud-Est.

A signaler la parution du nouveau numéro de la revue allemande Südosteuropäische Hefte ; revue en ligne créée il y a deux ans et consacrée aux études sur l’Europe du Sud-Est.

Ce numéro est consacré à l’antisémitisme dans cette région et propose des articles sur la définition de l’antisémitisme et sa traduction (dans le vocabulaire hongrois, dans les chansons populaires grecques…) ainsi que sur son histoire et évolution.

Dans le cadre de ce blog, on retiendra notamment l’article de Eszter B. Gantner : « He is ugly and a Jew! » The Hungarian Socialist Workers’ Party and the Hungarian Jewish Community in the 1960s and 1970s. Un résumé par l’auteur et l’article sont disponibles en ligne.

Pour accéder à ce numéro et aux articles, cliquez sur le lien suivant : Südosteuropäische Hefte 2 (2013), 1

Sommaire du numéro :

Marija Vulesica
Antisemitismus in Südosteuropa. Defizite und Herausforderungen eines vernachlässigten Forschungsgegenstandes

Angelique Marie Koumanoudi
Jews and Greek Folk Songs

Ferenc Laczó
Antisemitism Contested. The Emergence, Meanings and Uses of a Hungarian Key Concept

Eszter B. Gantner
« He is ugly and a Jew! » The Hungarian Socialist Workers’ Party and the Hungarian Jewish Community in the 1960s and 1970s

Magdalena Marsovszky
Die « Täter-Opfer-Umkehr » – der Antisemitismus der politischen Mitte. Gedenken an die ungarischen Verbündeten der Waffen-SS am « Tag der Ehre » und am Tag der « Schlacht um Budapest »

Aus der Südosteuropaforschung

Holm Sundhaussen
Zum Tode Natalija Basics

Karl Kaser
Text und Bild – bleibt die Südosteuropaforschung auf einem Auge blind?

Beiträge

Nikola Tomic
When the carrot is not sweet enough. Conditionality versus norms as modes of EU influence on Serbia’s foreign policy

Stefan Troebst
Macedonian Historiography on the Holocaust in Macedonia under Bulgarian Occupation

Südost-Fachschaft Regensburg
Bericht zur Ringvorlesung « Aktuelle Konfliktlagen in Südosteuropa », Regensburg Wintersemester 2012/2013

Martina Powell und Idrit Idrizi
Tagungsbericht: « Homogenizing Southeastern Europe. Balkan Wars, Ethnic Cleansing and Postwar Ethnic Engineering since 1912 », Wien,
08.-10.11.2012