Archives de catégorie : Conférences et séminaires

Rencontre au Mahj à l’occasion de la parution du “Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944” – mardi 26 novembre 2013

Dictionnaire-du-Judaisme-francaisÀ l’occasion de la parution du Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944 (Le Bord de l’Eau, 2013) – dirigé par Jean Leselbaum et Antoine Spire et auquel les membres de l’atelier « Histoire des Juifs après 1945 » ont participé – le Musée d’art et d’histoire du judaïsme organise le mardi 26 novembre à 19h30 une rencontre avec des membres du comité éditorial de l’ouvrage : Moïse Cohen, vice-président du Consistoire central, Freddy Raphaël, sociologue, professeur émérite de l’université Marc Bloch de Strasbourg, Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris, Dominique Schnapper, sociologue et politologue, directrice d’études à l’EHESS, présidente du Mahj.
Les modérateurs seront : Jean Leselbaum, universitaire, journaliste et directeur-coordinateur du Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944 et Antoine Spire, journaliste, universitaire, coordonnateur et éditeur du Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944.

Topic de la rencontre :

« Où en est le judaïsme français dans ses évolutions depuis 1945 ? L’épanouissement de la vie juive et la visibilité de l’affirmation identitaire ne sauraient occulter trois faits : l’interrogation au nom de l’idéal républicain et laïque de la légitimité « communautaire » juive ; l’émergence d’une minorité ultra-orthodoxe sensible aux tentations de « l’entre-soi » ; enfin l’incapacité récurrente de la République à prémunir les juifs de France de l’emballement progressif des discours et des actes antisémites, depuis les années 1980. Par judaïsme, on n’entend pas seulement la sphère de la religion, de la tradition et de la pensée qui s’y rattache, mais toutes ses expressions, culturelles notamment. Son pluralisme affirmé est porteur d’une diversité constructive, à laquelle contribuent débats et controverses. »

 

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur :

« Le Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944 recense les principales occurrences renvoyant aux grandes questions, moments et figures du judaïsme français, appréhendé comme un phénomène global sous sa forme historique, philosophique, religieuse et culturelle. D’Akadem, le campus numérique juif par Samuel Minsk et d’Algérie, (…), le Dictionnaire fait le point sur toutes les notions autour desquelles le judaïsme français s’est développé pendant les 70 dernières années. La présentation des personnes vivantes est faite à partir de leurs œuvres pour rendre compte de la trace écrite qu’ils laisseront, plus que par leur biographie. Quelques exceptions ont été faites pour les figures les plus marquantes tels Elie Wiesel, Simone Veil, Claude Lanzman, Serge Klarsfeld, Gilles Bernheim ou Robert Badinter. Une grande place est faite aux essais essentiels et à la littérature, qu’elle soit française ou non, car le Dictionnaire privilégie leur retentissement dans la conscience des juifs de France et de nos concitoyens et leur effet sur le judaïsme français. Les aspects religieux tiennent une place mesurée dans ce dictionnaire car le judaïsme est abordé en tant que réalité sociale et culturelle. De la même façon, le monde institutionnel juif est pris en compte, mais il est considéré comme faisant partie d’un univers plus vaste qu’il ne représente pas totalement : le Dictionnaire embrasse les convictions et les pratiques des juifs de toutes obédiences pour refléter la réalité du judaïsme français dans sa diversité. »

 

Rencontre « Le judaïsme français après 1944 »

mardi 26 novembre 2013 – 19h30

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris
Téléphone : (33) 1 53 01 86 60

La vie intellectuelle juive en France après la Shoah : conférence

jpg_livre-de-sandrine-szwarcjpg_la-thora-dans-la-cite-de-le-bord-de-l-eau-editions-935811794_ML-03949Le Centre Medem-Arbeter Ring organise le 5 novembre à 20h30 une conférence sur « la vie intellectuelle juive en France après la Shoah ».

A cette occasion, le Centre recevra Sandrine Szwarc, docteur en histoire, auteur de Les intellectuels juifs de 1945 à nos jours (Editions Le bord de l’eau, 2013), Johanna Lehr, docteur en science politique et auteur de La Thora dans la cité. L’émergence d’un nouveau judaïsme religieux après la Seconde Guerre mondiale  (Editions Le bord de l’eau, 2013), et Antoine Spire, écrivain et journaliste.

Cette conférence aura lieu le mardi 5 novembre à 20h30 au Centre Medem-Arbeter Ring, 52 rue René Boulanger, Paris 10e.

Plus d’informations sur cette conférence et sur le Centre

Littérature et Shoah : cycle de conférences

LittShoahLa Fondation pour la Mémoire de la Shoah organise au mois de novembre un cycle de trois conférences, Littérature et Shoah. Dans la grande bibliothèque de la Catastrophe, coordonné par Anny Dayan Rosenman, maître de conférences en littérature à l’Université Paris-VII et membre de la commission « Histoire de l’antisémitisme et de la Shoah » de la Fondation.

« Des universitaires y présenteront leur analyse des « écritures du désastre » et les écrivains Amir Gutfreund, Jean-Claude Grumberg, Fabrice Humbert, Ivan Jablonka et Marianne Rubinstein évoqueront les enjeux de leur écriture. Les rencontres seront ponctuées de lectures de textes par Denis Podalydès et Michèle Tauber. » (source)

Les conférences auront lieu les mardis 12, 19 et 26 novembre 2013 de 17h à 19h au Collège de France, 11 place Marcelin Berthelot, Paris 5e . Entrée libre sur réservation au Tél. 01 53 42 63 27 ou par mail : rsocquet@fondationshoah.org

Plus d’informations et programme détaillé.