Dernières parutions sur la toile concernant les DPs juifs

Au cours de ce mois d’avril deux textes sur les personnes déplacées (Displaced Persons, DPs) juives sont parus sur le net, en allemand.

Tout d’abord, mentionnons celui du site web de la Maison allemande des émigrés de Bremerhaven en Allemagne (musée sur le thème de l’immigration allemande aux Etats-Unis), intitulé : Ankauf der Fotoserie „Displaced Persons“ von Clemens Kalischer (1947/48) c’est-à-dire sur l’acquisition de photos de Clemens Kalisher. Du 14 juillet au 30 novembre 2014, le musée consacrera à ces photos une exposition “Displaced Persons. Überlebende des Holocaust 1938 – 1951”.

550 000 DPs sont passés par Bremerhaven au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, direction les Etats-Unis. Le site nous offre la possibilité de voir trois photos de l’américain Clemens Kalisher, lui même émigré juif allemand de 1933, et de suivre ainsi les nouveaux immigrés, dans les différentes étapes de leur arrivée à New York.

Une première photo montre un couple de personnes âgées encore sur le bateau et pointant du doigt Manhattan. Sur la deuxième photo, nous sommes déjà sur le sol américain, puisque l’on voit un jeune garçon assis au milieu de valises dans les environs de Battery Park. Puis sur la troisième photo, on assiste aux retrouvailles entre un homme et une femme, celle-ci ayant survécu à la guerre en Europe.
A travers ces trois photos et ces 5 personnes d’âges différents, nous suivons les tous premiers temps de cette nouvelle vie sur un nouveau continent et les différents sentiments qui y sont liés : la découverte, l’espoir, l’angoisse, le soulagement…

 

L’autre texte qui a attiré notre attention est un article de l’historien allemand Jim G. Tobias : “Wo deutsche, österreichische, russische Kaiserinnen und jüdische Kinder sich erholten” paru sur le site internet “haGalil“.

Jim G. Tobias raconte ici l’histoire du centre religieux pour enfants – survivants de la Shoah – dans la ville thermale de Bad Nauheim, dans la région de Hesse, alors en zone américaine d’occupation en Allemagne.

Il explique qu’au début de l’année 1947, le rabbin Samuel Schechter, représentant de l’organisation Vaad Hatzala, rencontra le directeur UNRRA de la ville et obtint un bâtiment (qui était avant la guerre un sanatorium pour enfants juifs) permettant ainsi l’établissement d’un centre religieux pour 85 enfants. L’auteur décrit le quotidien de ces derniers et leur apprentissage de la vie religieuse. Il relate également les problèmes d’administration, les tensions entre l’organisation juive, l’UNRRA et les autorités américaines. Tous ces points sont expliqués en détail dans l’article de Jim G. Tobias, disponible sur ce lien : “Wo deutsche, österreichische, russische Kaiserinnen und jüdische Kinder sich erholten“.
On y trouve également des photos du centre et des enfants en 1947. D’autres photos et informations sont consultables sur le site du Musée Mémorial de l’Holocauste à Washington et du Joint Distribution Committee  (il faut chercher la photo en question vers la fin de la page).


Une réflexion sur « Dernières parutions sur la toile concernant les DPs juifs »

  1. Merci beaucoup pour cet article qui permet d’en savoir plus sur l’actualité des DP (en plus quand on ne lit pas l’allemand !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.