Ewa Tartakowsky : “Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil”

MIG-Tartakowsky_0Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication aux Presses Universitaires François-Rabelais de Tours de l’ouvrage d’Ewa Tartakowsky  “Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil“, issu de sa thèse soutenue en octobre 2014 et qui avait fait l’objet d’un de nos séminaires en mars de la même année .

Bientôt sur notre site un entretien avec elle sur son ouvrage et ses recherches. En attendant, ci-dessous la présentation du livre par son éditeur. Rendez-vous sur le site de ce dernier pour avoir accès au sommaire.

“Comment comprendre l’émergence d’une littérature dans un contexte donné, précisément celui de l’exil ? Pourquoi voit-on, sur un temps plus ou moins long, des auteurs surgir et déterminer – à travers des thèmes partagés ou convergents – un espace littéraire singulier ? Le phénomène doit-il être renvoyé à la seule subjectivité des auteurs ou bien assume-t-il, plus ou moins consciemment, des fonctions objectives, sociales ?
L’étude présente répond à ces questions en se penchant sur les relations qu’entretiennent entre elles histoire, mémoire, littérature et identités dans le contexte migratoire. Le cas précis de l’exil massif et contraint des Juifs du Maghreb en France, à partir des années 1950, permet de saisir les liens déterminants entre exil et pratiques culturelles ; également de savoir s’il peut être déclencheur d’une production littéraire et la structurer, tant au niveau textuel et éditorial que dans les rapports de forces de l’espace du jeu littéraire.
L’approche sociologique de la littérature des auteurs d’origine judéo-maghrébine révèle la complexité du processus dont cette production littéraire participe : construction mémorielle mobilisée contre l’oubli, elle permet de se projeter dans la société d’accueil métropolitaine ; répondant au « déficit » historiographique, elle s’élabore comme narration alternative ; « minoritaire », elle engage un travail critique de la société métropolitaine. Cet ensemble de fonctions sociales éclaire en profondeur la nature des rapports de domination qui se nouent entre exilés et populations d’accueil.”

Ewa Tartakowsky, Les Juifs et le Maghreb, Fonctions sociales d’une littérature d’exil, Presses Universitaires François-Rabelais de Tours, 2016.


Une réflexion sur « Ewa Tartakowsky : “Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil” »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.