DP Children and child survivors

Du 30 mai au 1er juin 2016 l’ITS (International Tracing Service) organisera conjointement avec le Centre d’études Max Mannheimer et le Holocaust Studies Program of the Western Galilee College à Akko en Israël, l’atelier de recherche DP Children and child survivors Cet atelier se tiendra au Centre d’études Max Mannheim à Dachau et marquera l’inauguration de l’exposition de l’ITS sur les personnes déplacées (DPs).

Le workshop se déroulera en anglais ( et éventuellement en allemand). Les propositions dans cette même langue sont à soumettre avant le 15 octobre 2015.

Nous joignons à cette annonce l’appel à contribution ainsi qu’une brève présentation de cette initiative.

Appel à contribution avec les détails des thématiques attendues et des modalités de participation : CfP_DP Children_Child Surv

 

Présentation générale du workshop par les organisateurs : 

Recently, the world is facing the largest number of people forced to leave their home countries. Children, naturally, are among the victims of this massive displacement.  70 years ago, after WWII, in Europe around 10 to 11 million people were on the move – as survivors of the Shoah, liberated forced laborers and others persecuted by Nazi-Germany, and many of these were children. We believe the lessons learnt then are very relevant today.

In order to explore the experience of children after WWII and the know-how from work of e.g. welfare and Jewish organizations with these children the International Tracing Service (ITS) in Bad Arolsen is organizing a joint workshop with the Max Mannheimer Studien Zentrum, Dachau and with guidance of  the Holocaust Studies Program of the Western Galilee College, Akko, Israel on the topic of Life in the aftermath – Displaced Persons, Displaced Children and Child Survivors on the move: New approaches in education and research.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.