“Un parcours immobile ?”

La prochaine séance de l’atelier “Histoire des Juifs en Europe après 1945″ aura lieu le mardi 12 mai 2015, de 17h à 19h. Nous recevrons Alma Heckman, doctorante à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), qui présentera une intervention intitulée : “Un parcours immobile?” La partition politique des Juifs du Maroc au seuil de l’indépendance. Sa présentation sera discutée par Pierre-Jean Le Foll-Luciani, docteur en histoire de l’Université Rennes 2.

La séance aura lieu au Centre d’histoire de Sciences Po, 56 rue Jacob (7ème arrondissement), salle du Traité (1er étage).

Résumé de l’intervention

“Un parcours immobile?” La partition politique des Juifs du Maroc au seuil de l’indépendance.

Edmond Amran El Maleh (1917-2010) était un des écrivains les plus célèbres du Maroc. Il était aussi un des juifs les plus actifs dans la lutte pour l’indépendance du Maroc au sein du Parti communiste Marocain (PCM). En 1980, à l’âge de 63 ans, El Maleh a publié son premier roman, Parcours immobile. Ce roman autobiographique raconte la participation d’un juif d’Essaouira (l’ancien Mogador) dans la politique du PCM, le déchirement de sa communauté et de sa famille, et sa croyance dans la possibilité d’un autre Maroc. Cette intervention va entremêler les extraits de l’œuvre d’El Maleh avec des documents d’archives de France, du Maroc et d’Israël pour discuter du trajet des juifs du Maroc après l’indépendance (achevée en 1956), en traitant les thèmes du sionisme, du communisme et du nationalisme dans un contexte régional et international de Guerre Froide et du conflit en Israël/Palestine.

 

Biographies des intervenants

Alma Rachel Heckman est étudiante en doctorat à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA), où elle rédige une thèse sur la participation des juifs du Maroc dans le Parti communiste marocain. Sa recherche se situe au carrefour de l’histoire moderne des juifs, du Maghreb, du Proche Orient et de l’Europe.

Pierre-Jean Le Foll-Luciani est docteur en histoire de l’Université Rennes 2 et ATER à l’Université du Maine. Sa thèse s’intitule “Les juifs algériens anticolonialistes. Etude biographique (Entre-deux-guerres-1965)”. Il est également co-auteur de l’ouvrage Le Camp des oliviers. Parcours d’un communiste algérien. Entretiens, Rennes, PUR, 2012.


Une réflexion sur « “Un parcours immobile ?” »

  1. Bonjour,
    J’ai trouvé au hasard de mes recherches sur le net votre carnet et je suis tombée sur cette page. Je souhaiterais savoir si cette présentation “Parcours immobile…” a donné lieu à une capture audio-visuelle ou à une publication. Je me permets de vous signaler par la même occasion mon propre carnet de recherche dédié à Edmond Amran El Maleh : https://elmaleh.hypotheses.org/
    A vous lire,
    TFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.