Parution : “Berlin et les Juifs. XIXe-XXIe siècles”

arton2426-63a83L’histoire des Juifs à Berlin ne cesse d’intéresser les historiens. Après avoir consacré un livre à la vie juive à Berlin après 1945, Laurence Guillon (maître de conférences à Paris X) vient de diriger, en collaboration avec Heidi Knözer, l’ouvrage “Berlin et les Juifs. XIXe-XXIe siècles” (Editions de l’Eclat). Il s’agit de la publication des actes du colloque junior tenu en mai 2011 : “Berlin et les juifs – mythes et réalités“.

Trois grands aspects de la vie juive à Berlin sont abordés dans cet ouvrage : l’architecture (bâtiments destinés à la communauté juive, architectes juifs, …), la littérature (auteurs juifs nés avant ou après la guerre, Berlin dans la littérature juive…) et l’histoire. Pour cette dernière approche, on retiendra trois articles sur l’histoire des Juifs après 1945, ceux de :

– Laurence Guillon : “Le lien restauré entre Berlin et « ses » Juifs après 1945” ;
– Sophie Zimmer : “À la recherche d’un judaïsme perdu ? Berlin après 1989”
et “Les « derniers Berlinois » : les Israéliens dans la capitale allemande au XXIe siècle”.

Présentation complète de l’ouvrage sur la site internet du Ciera.

Présentation par l’éditeur :

Berlin naît au XIIIe siècle, en même temps que s’y installent les premiers Juifs. Sept siècles de présence au cours desquels la communauté juive s’inscrit dans le paysage de la ville au point de faire corps avec elle, jusqu’à l’avènement du nazisme. Pourtant, dès l’après-guerre, c’est à Berlin (Est et Ouest) que reviennent quelques Juifs allemands, et c’est à Berlin qu’émigre une grande partie des Juifs de Russie après 1989. C’est encore à Berlin que séjournent nombre de jeunes israéliens qui font le choix d’un nouvel exode. Comment expliquer cet attachement à la ville ? Que dire de cette « relation d’amour et de désespoir » qui lie les Juifs à Berlin ? Comment comprendre l’aura dont jouit cette ville, par-delà les générations, par-delà l’histoire, par-delà les ineffaçables souffrances ? Les études de ce volume tentent d’y répondre en interrogeant l’architecture et l’urbanisme, la littérature et la musique, la pensée et l’histoire.

Sommaire :

Architecture
Katrin Kessler : « Qui soigne des malades, bâtit des mondes ! » Les bâtiments destinés aux personnes âgées et malades de la communauté juive de Berlin
Ulrich Knufinke : Architecture juive et architectes juifs à Berlin sous Weimar
Tobias Metzler : Une cité-jardin juive pour Berlin

Littérature
Miriam Freitag : Berlin dans l’œuvre de Gertrud Kolmar
Cécilia Fernandez : Le Berlin de Günter Kunert
Christian Mariotte : Perte, réappropriation et réinvention de Berlin chez Barbara Honigmann
Kerstin Schoor : (Re-)lectures littéraires de Berlin dans les textes d’auteurs juifs sous l’Allemagne nazie ou en exil

Histoire
Adam Sacks : Migration et musique chorale : deux facteurs d’émancipation et de succès pour les Juifs allemands dans le Berlin d’avant-guerre
Anne-Christin Saß : Espaces urbains de l’entre-deux. Expériences de la ville et espaces de rencontre des Juifs est-européens à Berlin (1918-1930)
Christoph Kreutzmüller : « Le marchand de Berlin ». Les commerces juifs à Berlin, 1918-1942
Laurence Guillon : Le lien restauré entre Berlin et « ses » Juifs après 1945
Sophie Zimmer : À la recherche d’un judaïsme perdu ? Berlin après 1989
Sophie Zimmer : Les « derniers Berlinois » : les Israéliens dans la capitale allemande au XXIe siècle


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.