Archives par mot-clé : Livre

20-21 octobre, Paris : L’Histoire de la Shoah par le document

Affcihe20-21octShoahBVLes 20 et 21 octobre  prochains, l’équipe « Histoire et historiographie de la Shoah » (CRH-GEHM) organise deux journées d’études autour du thème : « Le recueil de documents comme forme d’écriture historique« . Les diverses interventions permettront de réfléchir à  l’usage du document en tant que témoin de la Shoah dans et par l’historiographie, dans l’immédiat-après-guerre et aujourd’hui.

Vous trouverez ci-dessous, et également en pièce jointe (progrfran_doc_hist_shoah) ou sur le site du CRH, l’argumentaire de ces journées d’études ainsi que le programme.

Journées d’étude de l’équipe
« Histoire et historiographie de la Shoah » (CRH-GEHM)
organisées par :
Judith Lyon-Caen, Barbara Lambauer, Florent Brayard, Judith Lindenberg
avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
20-21 octobre 2015
190 avenue de France, 75013 Paris
Salle Jean-Pierre Vernant

Continuer la lecture de 20-21 octobre, Paris : L’Histoire de la Shoah par le document

Parution : livre sur la mémoire de la Shoah en Europe post-communiste (J.P. Himka & J.B. Michlic)

ProductImageHandlerSur le site internet H-net vous trouverez un compte-rendu réalisé par Polly Zavadivker de l’ouvrage dirigé par John-Paul Himka et Joanna Beata Michlic : Bringing the Dark Past to Light: The Reception of the Holocaust in Postcommunist Europe et publié en 2013.

Dans ce livre sont réunis des articles sur la mémoire de la Shoah en Europe post-communiste, soit en Albanie, en Bulgarie, en Macédoine, en Bosnie-Herzégovine, en Croatie, en Slovénie, en Serbie, en Moldavie, en Roumanie,  en Allemagne, en Hongrie, en Slovaquie, en République tchèque, en Pologne, en Ukraine, en Biélorussie, en Russie, en Lituanie, en Lettonie et en Estonie.

Pour avoir accès à la table des matières, se rendre sur la page internet de la maison d’édition.

 

 

 

 

Parution : Holocaust Conscience in Contemporary Britain, par A. Pearce

A lire sur le site H-Soz-Kult, le compte-rendu d’Emiliano Perra (Université de Winchester) sur l’ouvrage d’Andy Pearce (Université de Londres) : Holocaust Consciousness in Contemporary Britain, et publié cette année chez Routledge Taylor & Francis Group.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur :

« The Holocaust is a pervasive presence in British culture and society. Schools have been legally required to deliver Holocaust education, the government helps to fund student visits to Auschwitz, the Imperial War Museum’s permanent Holocaust Exhibition has attracted millions of visitors, and Britain has an annually commemorated Holocaust Memorial Day. What has prompted this development, how has it unfolded, and why has it happened now? How does it relate to Britain’s post-war history, its contemporary concerns, and the wider « globalisation » of Holocaust memory? What are the multiple shapes that British Holocaust consciousness assumes and the consequences of their rapid emergence? Why have the so-called « lessons » of the Holocaust enjoyed such popularity in Britain? Through analysis of changing engagements with the Holocaust in political, cultural and memorial landscapes over the past generation, this book addresses these questions, demonstrating the complexities of Holocaust consciousness and reflecting on the contrasting ways that history is used in Britain today. »


Table des matières

1. Introduction: British Holocaust Consciousness – From Past into Present
Part I: Education
2. « Holocaust Education », But Not as We Know It
3. The Holocaust in the Curriculum
Part II: Memorialisation, Musealization, Commemoration
4. « Private » Spaces of Memory?: Hyde Park and the Holocaust Centre
5. The Imperial War Museum’s Holocaust Exhibition
6. Holocaust Memorial Day
Part III: The Cultural Hinterland
7. A Cultural « Turn »
8. Cultural Tensions.
Postscript

Parution : La littérature allemande et la Shoah, 1945-2014

Le dernier numéro de la Revue d’Histoire de la Shoah (n° 201, octobre 2014) vient de paraître et est consacré à la littérature allemande et la Shoah de 1945 à nos jours.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur :

81z2s7S8pdL« La Shoah a été perpétrée sur le sol germanique ou germanisé de force, et les assassins parlaient le plus souvent l’allemand.
Jusqu’au procès Eichmann à Jérusalem, en Israël (1961) et aux procès d’Auschwitz à Francfort (1963) et Leipzig (1965), le silence a dominé en Allemagne et surtout en Autriche, en dépit d’ouvrages d’historiens (Eugen Kogon) et de philosophes (Karl Jaspers), et de quelques rares tentatives littéraires alors peu perçues. L’Allemagne est divisée, et même si chaque État a sa propre politique vis-à-vis du passé, les deux évitent soigneusement de s’interroger sur le génocide des Juifs. Primo Levi n’est traduit qu’en 1959, douze ans après la parution de Si c’est un homme (Se questo è un uomo ?). Les auteurs allemands qui mettent la Shoah au coeur de leur oeuvre vivent à l’étranger, Paul Celan en France, Nelly Sachs en Suède et plus tard en Suisse, Ingeborg Bachmann à Rome. Pour la nouvelle génération dont fait partie W.G. Sebald (né en 1944), la Shoah demeure en RFA, jusque dans les années 1960, « un immense domaine tabou ».
L’Autriche, elle, façonne son image dans la perspective des criminels qui se font passer pour des victimes. C’est très lentement que la Shoah prend place dans des oeuvres littéraires, essentiellement théâtrales (Peter Weiss ou Rolf Hochhut). Puis, avec les écrivains qui publient à partir des années 1990, s’impose la question de la fiction constamment menacée par la tentation du « Kitsch und Tod » tôt dénoncée par Saul Friedländer.

 

Sans être exhaustif, ce numéro de la cherche à couvrir plusieurs générations d’auteur(e)s d’expression allemande à travers tous les genres (poésie, théâtre, roman, journal intime, littérature de jeunesse, voire formes littéraires expérimentales) et à partir de figures connues et moins connues, de Bachmann à Celan, de Grass à Sebald. »

Parution : Postwar Jewish Displacement and Rebirth, 1945-1967

ozan_book3

 

Postwar Jewish Displacement and Rebirth 1945-1967, dirigé par les chercheurs Françoise Ouzan (Tel Aviv University) et Manfred Gerstenfeld (Jerusalem Center for Public Affairs) vient de paraître –  en juin 2014 – aux éditions américaines Brill. Cet ouvrage fait suite à une conférence internationale organisée sur ce même thème à l’Université de Tel-Aviv en mai 2011.

Cet ouvrage est déjà en vente mais les bibliothèques françaises ne semblent pas se l’être encore procuré. Nous espérons vous donner bientôt plus de détails dans un prochain article ! En attendant, vous trouverez ci-dessous une petite présentation par l’éditeur ainsi que la table des matières.

 
 
 
 

Présentation par l’éditeur :

This volume offers insights into the major Jewish migration movements and rebuilding of European Jewish communities in the mid-twentieth century. Its chapters illustrate many facets of the Jews’ often traumatic post-war experiences. People had to find their way when returning to their countries of origin or starting from scratch in a new land. Their experiences and hardships from country to country and from one community of migrants to another are analyzed here. The mass exodus of Jews from Arab and Muslim countries is also addressed to provide a necessary and broader insight into how those challenges were met, as both migrations were a result of persecution, as well as discrimination.

Table des matières :

Introduction
Manfred Gerstenfeld and Françoise S. Ouzan : Diverging groups of Jewish Displaced Persons.

The Plight of the Uprooted : Social and Legal Responses
Sergio DellaPergola : Reflections on the Multinational Geography of Jews after World War II
Jacques Amar : The Law of Return: A National Solution to an International Issue, 1945–1967
Ada Schein : Healthcare Services for Holocaust Survivors in Post-war Austria, 1945–1953: A Pattern of Jewish Solidarity

Post-War Jewish Migration and Czechoslovakia
Kateřina Čapková : Dilemmas of Minority Politics: Jewish Migrants in Post-war Czechoslovakia and Poland
Ján Laniček : The Post-war Czech-Jewish Leadership and the Issue of Jewish Emigration from Czechoslovakia (1945–1950)

Post-War Reconstruction of Jewish communal Life and Dynamics of Identities
Izio Rosenman : Life during the Camps and After: Displacement and Rehabilitation of the Young Survivors
Françoise S. Ouzan : American Jewish Chaplains and the Survivors’ Return to Jewish Communal Life (1945–1952)
David Weinberg : A Forgotten Post-war Jewish Migration: East European Jewish Refugees and Immigrants in France, 1946–1947
Manfred Gerstenfeld : The Post-war Renewal of Jewish Communities in the Netherlands

Emigrating to Israel from Europe and the Middle East
Ewa Węgrzyn : Reasons for Emigration of the Jews from Poland in 1956–1959
Shmuel Trigano : Memories of a Forgotten People: A Conflict of Expectations
Yigal Bin-Nun : The Reasons for the Departure of the Jews from Morocco 1956–1957: The Historiographical Problems
Rafi Mann : Not Just a Language Barrier: Israel’s Media and Communication with New Immigrants in the 1950s