Archives par mot-clé : littérature

Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil. Entretien avec Ewa Tartakowsky

Autour de : Ewa Tartakowsky, Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, coll. « Migrations », 2016.

Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université Paris 10 et chercheuse attachée au Cenimg_9173tre Max Weber, Ewa Tartakowsky a consacré sa thèse en sociologie aux écrivains d’origine judéo-maghrébine en France et à leur littérature. Ses recherches portent sur les judéités contemporaines, les échanges culturels, les constructions des identités collectives, les enjeux liés à la mémoire et sa patrimonialisation.
http://www.centre-max-weber.fr/Ewa-Tartakowsky

Votre ouvrage met en lumière les conditions d’émergence d’une « littérature d’exil » à partir à la fois d’une étude des trajectoires d’auteur.es juifs.ves né.es au Maghreb (Algérie, Tunisie et Maroc) et installé.e.s en France ainsi que d’une analyse de leurs ouvrages littéraires (récits, romans, poésie et pièce de théâtre) entre les années 1950 et 2010. Comment définissez-vous cette « littérature d’exil » et pourquoi avoir choisi de définir la migration des juifs du Maghreb comme un « exil » ? Continuer la lecture de Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil. Entretien avec Ewa Tartakowsky

Victimes, témoins. Les écrivains polonais face à la Shoah (1940-1960) : entretien avec Agnieszka Grudzinska

Autour de : Victimes, témoins. Les écrivains polonais face à la Shoah (1940-1960), Paris, Classiques Garnier, 2016.

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origineProfesseur de littérature polonaise à l’Université Paris-Sorbonne et traductrice, Agnieszka Grudzinska travaille sur les représentations de la Shoah dans la littérature, le cinéma et les arts plastiques en Pologne. Elle a entre autres traduit Médaillons de Zofia Nałkowska (Paris, 2014).

Agnieszka, tu viens de publier aux éditions Classiques Garnier Victimes, témoins. Les écrivains polonais face à la Shoah (1940-1960). Ce livre traite des textes portant sur la Shoah, écrits pendant la guerre et dans l’immédiat après-guerre allant jusqu’aux années 1960. Dans ton prologue, tu reviens sur ton itinéraire personnel, qui a inspiré l’étude dont est issu cet ouvrage. Quels sont ces éléments de ce parcours qui ont guidé le choix de cette étude ? Continuer la lecture de Victimes, témoins. Les écrivains polonais face à la Shoah (1940-1960) : entretien avec Agnieszka Grudzinska

Ewa Tartakowsky : « Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil »

MIG-Tartakowsky_0Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication aux Presses Universitaires François-Rabelais de Tours de l’ouvrage d’Ewa Tartakowsky  « Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil« , issu de sa thèse soutenue en octobre 2014 et qui avait fait l’objet d’un de nos séminaires en mars de la même année .

Bientôt sur notre site un entretien avec elle sur son ouvrage et ses recherches. En attendant, ci-dessous la présentation du livre par son éditeur. Continuer la lecture de Ewa Tartakowsky : « Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d’une littérature d’exil »

« Victimes, témoins – Les écrivains polonais face à la Shoah (1940-1960) », Agnieszka Grudzinska

L’ouvrage d’Agnieszka Grudzinska « Victimes, témoins – Les écrivains polonais face à la Shoah (1940-1960) » vient de paraître aux éditions Classique Garnier.

Présentation et sommaire :

https://www.classiques-garnier.com/editions/index.php?option=com_virtuemart&page=shop.product_details&flypage=flypage_garnier.tpl&product_id=2188&vmcchk=1&Itemid=1

Imitation et subversion romanesques de la mémoire juive : Entretien avec Fleur Kuhn-Kennedy

Autour de :  Le Disciple et le Faussaire – Imitation et subversion romanesques de la mémoire juive , Paris, Classiques Garnier, 2016.

FknMS01b

Fleur Kuhn-Kennedy est docteur en littérature générale et comparée. Ce livre est le résultat de sa thèse soutenue en 2013 et qui portait sur les réappropriations de la mémoire juive polonaise par le genre romanesque, en particulier dans le roman historique. Elle travaille actuellement à l’Inalco sur les processus de co-narration dans les témoignages. En parallèle, elle enseigne le yiddish à la MCY.

Fleur, tu viens de publier un livre issu de ta thèse de doctorat consacrée à l’étude de quatre romans : Continuer la lecture de Imitation et subversion romanesques de la mémoire juive : Entretien avec Fleur Kuhn-Kennedy