Liens

Une petite liste non-exhaustive de ressources en ligne qui devraient intéresser nos lectrices et nos lecteurs. Si vous pensez que votre site aurait sa place ici, n’hésitez pas à vous manifester…

Prendre et donner la parole. Médiations testimoniales dans les écrits en yiddish de l’immédiat après-guerre http://plurivoix.hypotheses.org/

Ce carnet accompagne un projet de recherche mené à l’INALCO, dans le cadre du CERMOM (Centre d’Études et de Recherches Moyen-Orient Méditerranée) et portant sur la question des témoignages indirects ou à plusieurs voix publiés en yiddish dans le sillage de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’analyser, d’un point de vue à la fois littéraire, culturel, énonciatif et socio-historique, le cas de ces témoignages qui, parce qu’ils sont écrits et publiés par une personne distincte du témoin oculaire – c’est-à-dire de celle qui a originellement vécu les événements et raconté son histoire –, impliquent l’intervention de plusieurs voix et de plusieurs niveaux d’énonciation. Conçues comme les différentes étapes d’un carnet de route, les publications suivent le mouvement d’une pensée et d’une recherche en cours, proposant à la fois des comptes rendus d’ouvrages et des articles de réflexion sur un aspect particulier du sujet.

Et le monde écrivait…http://poly.hypotheses.org/

Lire la collection yiddish « Dos poylishe yidntum » (1946-1966). Ce carnet a pour objectif de présenter, dans le processus de leur évolution, les travaux d’une équipe de recherche ANR. Le projet, intitulé “Dos poylishe yidntum (1946-1966): histoire et mémoire d’un monde disparu au lendemain de la catastrophe”, porte sur une collection de livres en yiddish publiée à Buenos Aires entre 1946 et 1966 par Mark Turkow. Il s’agit d’explorer les ouvrages de la collection – de formes, de genres, et de factures multiples mais réunis dans une redéfinition collective du judaïsme polonais après sa destruction et son éclatement – à la fois du point de vue de leur diversité et de la volonté éditoriale qui les institue comme ensemble cohérent. L’attention ne se concentre donc pas seulement sur le contenu des ouvrages, mais sur tout ce qui, dans leur genèse, leur écriture ou leur publication, peut nous révéler quelque chose de la manière dont se construit la collection : la trajectoire biographique des auteurs, les archives qui permettent de retracer la “préhistoire” de certains volumes, l’appareil paratextuel (préfaces, images, couvertures…) à travers lequel se constitue une certaine conception de l’histoire juive polonaise et de la mémoire de la catastrophe.

Histoires de vie Montréal http://www.histoiresdeviemontreal.ca/fr

Histoires de vie des Montréalais déplacés par la guerre, le génocide et autres violations des droits de la personne (« Histoires de vie Montréal ») est un projet axé sur l’histoire orale, qui étudie l’expérience et le souvenir de violences de masse et de déplacements. Une équipe de chercheurs universitaires et communautaires réalise actuellement des entrevues auprès de plus de 500 résidentes et résidents montréalais.

Le projet Presse Juive du Passé- Historical Jewish Press

Initié par l’Université de Tel-Aviv et la Bibliothèque Nationale d’Israël ce site permet de consulter en ligne des journaux juifs de différentes périodes et différents pays.

ÉGO 39-45, Écrits de Guerre et d’Occupation – http://www.ego.1939-1945.crhq.cnrs.fr/index.php

Cette base de données en ligne, initiée au sein du Centre de recherche d’histoire quantitative (CNRS et Université de Caen) et alimentée régulièrement par des chercheurs, vise à « recenser de façon exhaustive l’ensemble des témoignages, récits, carnets, journaux intimes et mémoires, concernant la France et les Français durant la Seconde Guerre mondiale, publiés de 1939 jusqu’à nos jours ». Actuellement, plus de 2000 notices ont été intégrées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atelier de recherche